Grève, au Jura aussi!

de: Virginie Oliboni

JURA . La grève nationale des femmes aura lieu le 14 juin prochain. Une association interjurassienne s’est mise sur pied pour la préparer. Le 4 avril, une séance d’informations est prévue.

Vous êtes nombreuses à vous poser les questions suivantes: est-ce qu’il y aura bien une grève des femmes le 14 juin ? Quelle forme prendra-t-elle ? Qui va annoncer cela à notre direction ? Quelle place auront les hommes? Comment gérer cela vis-à-vis de la clientèle, des parents qui ne pourront pas mettre leur enfant à la crèche ? Qu’est-ce que je risque en faisant la grève ?

Assemblée le 4 avril
Pour apporter des réponses à toutes ces questions, nous organiserons une assemblée d’informations le jeudi 4 avril à 18 h 30, au restaurant de la Poste à Glovelier. La séance sera ouverte à toutes et tous.

Lors de cette assemblée, nous aurons la chance d’échanger avec deux collèges du canton de Vaud: Marine Ehemann nous parlera de ce qui se prépare en Suisse romande, et Maria Pedrosa partagera son expérience de la grève du personnel de l’accueil de jour vaudois.

Collectif hyperactif !
En janvier dernier, un collectif interjurassien s’est créé, réunissant des femmes de tous horizons. Chaque 14 du mois, le collectif propose des événements liés à la thématique de l’égalité. Le 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes, le collectif a convié toutes les femmes jurassiennes à une assemblée générale. Objectif: la création de l’association interjurassienne « Grève des femmes ». Celle-ci réuni une quarantaine de participantes. Le mouvement n’est pas un repaire de gauchistes, contrairement à ce que prétendent certaines. Au sein de son comité, toutes les orientations politiques sont représentées, avec des syndicalistes, des migrantes et d’autres femmes, sans appartenance syndicale ou politique. Le but est que chaque citoyenne jurassienne puisse s’y identifier. L’association prévoit des événements jusqu’au 14 juin. Pour les connaître, vous pouvez nous suivre sur la page Facebook du SSP ou celle de l’association.

Participation symbolique
Une cotisation annuelle de 10 francs a été fixée pour participer aux coûts des actions, ainsi que pour l’achat de matériel promotionnel en vue du 14 juin. Le montant de la cotisation se veut minime, pour ne pas freiner les adhésions. En parallèle, afin de pouvoir financer ses actions, l’association a lancé un appel aux dons. Si vous souhaitez participer financièrement, rien de plus facile: l’association est au bénéfice d’un compte bancaire sous le nom de l’Union syndicale jurassienne – Le Bémont (Compte: Grève des femmes 2019. IBAN: CH44 0844 0375 5384 5006 1).

L’association a choisi de montrer l’exemple en partageant les postes à responsabilité. Tout naturellement, une coprésidence s’est ainsi profilée entre Jeanne Beuret et Danielle Siegfried, élues par l’assemblée.

Votre engagement
Des groupes de travail existent afin de concrétiser les événements à venir et organiser la grève du 14 juin. Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice sans vous engager sur le long terme, c’est possible ! Toute personne motivée pour faire avancer l’égalité est la bienvenue. La communication passe beaucoup par les réseaux sociaux. Si vous ne les pratiquez pas, n’hésitez pas à vous tenir informées en passant par l’association ou votre syndicat.

Un titre qui irrite
Au lendemain de la Journée internationale pour les droits des femmes, le Quotidien Jurassien consacrait une page entière aux événements liés au 8 mars. Nous l’en remercions. Mais le choix du titre en a énervé plus d’une: « Les femmes doivent avoir confiance » - sous-entendu, les femmes manquent de confiance en elles. Je ne suis pas d’accord avec cette affirmation, dénuée de tout fondement. Les femmes ont confiance en elles. Sinon, elles ne seraient pas en mesure d’être actives sur tous les fronts.

Les femmes sont fortes. La plupart ont un métier dit « officiel » et un deuxième métier, plus « officieux ». Le travail domestique peut être assimilé en termes de gestion et d’organisation, ou encore de charge mentale, à la direction d’une petite entreprise. Combien de femmes participent activement à des associations, des syndicats ou des partis politiques ? Les femmes sont hyper actives, se préparent et s’organisent à faire grève pour leurs droits et l’égalité.

Les femmes sont fortes
Cette mobilisation reflète le refus à la résignation de la société actuelle, qui relègue les femmes au second plan ou à celui de pauvres petites choses fragiles, en manque de confiance. C’est justement parce qu’elles ont confiance en l’avenir, en leur influence décisive sur le fonctionnement de notre société et en leurs compétences pour faire évoluer les mentalités que les femmes se manifestent, encore et toujours.

Les femmes débordent de confiance en elles pour mener tous les combats et enjamber toutes les embûches. Elles veulent l’égalité et elles feront grève le 14 juin !

Facebook: ssp jura, ou Association interjurassienne grève des femmes. Email: Enable JavaScript to view protected content. ou Enable JavaScript to view protected content.

Downloads
26.03.2019 Article association interjurassienne grève des femmes 2019 PDF (145 kB)
Cette News au format PDF